Pourquoi c’est le moment de rejoindre notre initiative ?

Pourquoi c’est le moment de rejoindre notre initiative ?

 

Parce que notre Comité d’initiative (lancé lors de l’AG du 20 mai 2017, puis chargé de nourrir le projet) devient aujourd’hui Comité de pilotage.
Et que ce Comité de pilotage va se réunir pour la première fois début décembre 2017.
Ouvert aux élèves, anciens élèves, enseignants, cadres et personnels éducatifs et administratifs, parents d’élèves, volontaires pour s’investir, notre Comité de pilotage se donne pour mission d’entrer dans la phase active de mise en oeuvre et de déclinaison du projet : définir le calendrier, choisir les thèmes et les invités, élaborer le programme, s’assurer du budget, créer un logo, déterminer le « plan Com », nourrir la bibliographie et la filmographie indispensables... Tout est à faire !

Bienvenue à bord !
Contact : Bernard Allaire, chef de projet. 06 60 69 39 45 - bernardallaire17@gmail.com

Rappel de la philosophie du projet

Initié et porté par l’Amicale des anciens élèves de nos lycées Clemenceau et Jules Verne - ce qui n’est pas le moindre des paradoxes* - ce projet de forum s’inspire de l’idée que beaucoup de choses ont changé depuis le temps de nos humanités ; et qu’il est bon d’en l’inventaire, en pointant les urgences** qui en résultent à l’échelle humaine d’une communauté éducative. Cela, en créant les conditions d’un interface entre générations et statuts, garanti par le positionnement « médian »*** de notre association reconnue d’utilité
publique.

* En effet, le créneau classique d’une amicale « d’anciens » n’est il pas de viser davantage le mémoriel plutôt que le prospectif ? Ainsi, à propos de l’Amicale et exprimé en termes de « webmarketing », on pourrait qualifier cette démarche de choix disruptif : « innovation complémentaire qui rompt totalement avec les schémas précédents et arrive là où personne ne l'attend, tout en créant un effet d’adhésion collective ». Exemple, le téléphone portable qui devient appareil photos...

** Conséquence du boom démographique et de l’augmentation de la poursuite d’études, l’enjeu du parcours lycéen est marqué par une compétition et un « professionnalisme » croissants, dominé par l’angoisse du débouché.

*** Rappelons que beaucoup d’entre nous, outre cette qualité (précieuse mais pas enviable !) « d’anciens », cumulent celle de parents, grands parents, mais aussi d’enseignants et parfois d’experts.

Nantes, 10 novembre 2017